Ambéa générations coaching toulouse

« Le plus grand voyageur n’est pas celui qui fait dix fois le tour du monde, mais celui qui fait une seule fois le tour de lui-même » Gandhi (1869-1948)

Cette citation me parle chaque jour de ma vie et c’est tout naturellement qu’elle me guide à la rédaction de cet article, venant accompagner ma réflexion sur un thème qui me tient particulièrement à cœur : la cohérence. Cet article vous propose donc un regard, mon regard sur l’importance de la cohérence en coaching. Une incitation à la rétrospection, à examiner l’usage que vous en faites afin de prendre conscience de qui vous êtes, ce que vous voulez être et la puissancede l’impact que la cohérence amène dans vos vies. Un coach doit trouver son génie afin qu’il aide ses coachés à trouver le leur.

Qu’est-ce la cohérence ? 

 « Harmonie ou organisation logique entre des éléments ». On parle de cohérence cardiaque comme étant « une pratique personnelle de la gestion du stress et des émotions qui entraîne de nombreux bienfaits sur la santé physique, mentale et émotionnelle. La cohérence cardiaque permet d’apprendre à contrôler sa respiration afin de réguler son stress et son anxiété. Cette technique simple permettrait de réduire aussi la dépression et la tension artérielle (…). C’est la capacité qu’a le cœur à accélérer ou ralentir afin de s’adapter à son environnement. ».  D’un point de vue personnel et selon mon cadre de référence, j’associe la cohérence avec les émotions. Comment faire autrement ? Le cœur est le symbole de l’amour, l’amour est un sentiment, un sentiment est créé par une émotion.  La cohérence se définirait donc comme étant la cohésion entre ce qu’on l’on est et ce que l’on ressent. Ce qui m’amène à faire un lien avec la présence du coach : « être à l’écoute et créer une relation spontanée avec le client par une communication ouverte, souple et rassurante. Être à l’écoute de ses intuitions et de ses émotions(…) ». 

Avant d’être okness auprès de ses clients et de sa posture, nous devons avant tout être oknessavec nous-même.

coaching toulouse

Se connaître soi-même ?

Grande question… Nous connaissons nous vraiment ? La psychologie évolutionniste petite sœur de la psychologie cognitive parle bien de l’évolution constante du cerveau, de l’Homme… Nous ne sommes jamais « finis ». Nous passons donc pas des étapes à certains moments de vie. Nous évoluons selon le milieu, la culture et surtout via les autres. J’avais déjà beaucoup travaillé sur le ça, surmoi et moi… Mais il y a toujours des petits restes que je ne souhaitais pas affronter ! Je l’ai fait lors de ma formation de coach ICF. J’ai pris conscience de qui j’étais au plus profond de moi et réalisé mes propres limites dans mon accompagnement . Cependant, je cherche toujours à en savoir plus sur la personne que je suis afin de m’améliorer, mieux me comprendre et ainsi mieux comprendre les autres. Ce point me semble indispensable pour devenir un « vrai bon coach ».

Les outils de connaissance de soi

Les inventaires de personnalité : ces outils font prendre conscience que l’autre ne fonctionne pas comme nous. Ils sont un atout pour améliorer notre connaissance sur nous-mêmeet surtout pour comprendre les modes de communicationet les comportements de chacun sous stress. Je suis passionnée par ces tests de personnalité. Ils montrent un reflet de ce que nous sommes en faisant ressortir nos traits de fonctionnements. Pour ma part, je suis assez fan de MBTI et Process Communication. MBTI est plus axé sur notre fonctionnement, la manière de pensée et de réagir avec autrui.

Le Process Comm’ vise à comprendre les modes de communication et les comportements sous-stress. J’ai tout d’abord passé les tests afin de pouvoir jauger de leur justesse avant d’envisager de les appliquer à mes clients. Je trouve que cet outil est vraiment utile pour cerner notre client et/ou observer la façon dont il se perçoit. Je crois que c’est un bon point de départ pour communiquer et « casser » les barrières. Ce type de test amène forcément à la discussion et enclenche un échange intéressant.

La psychothérapie est, selon mon cadre de référence, une étape quasi indispensable dans notre condition humaine. Nous avons tous vécus des moments traumatiques qui font ce que nous sommes devenu. Par exemple Otto Rank fut le premier psychanalyste à évoquer le traumatisme de la naissance au même titre que Françoise Dolto qui insiste sur l’importance de considérer le nouveau-né comme un véritable sujet. La psychothérapie peut être l’une des réponses au questionnement « qui suis-je ? ».

Les médecines douces. Ce que je nomme médecines douces sont tous les soins parallèles à la médecine médicinale : méditation, yoga, reiki, massages thérapeutiques, jeûne … Chacun peut trouver son bénéfice dans ce type de disciplines qui amènent à prendre conscience de soi et de son environnement. En ce qui me concerne, j’ai mis en place depuis quelques mois la méthode Miracle Morning d’Hal Elrod. Processus qui se base sur 4 idéesprincipales dont l’une qui affirme que la réussite de notre vie commence par un travail sur soi via l’application d’exercices de développement personnel. Je vous conseille de travailler sur les affirmations positives avant de vous endormir en utilisant le présent, tel que « je progresse », « je me sens bien », ainsi vous réaliserez un ancrage dans les cellules du corps qui va droit à l’inconscient (notre Ça). Vous programmerez votre cerveau à croire et libérer cette positivité. Essayez, vous pourriez être surpris de la véracité de cette pratique !

Coaching et cohérence ?

Pour pratiquer les 11 compétences ICF la cohérence est l’une des qualités à avoir en tant qu’expert en question afin d’être averti dans ses limites, ses défauts, ses qualités dans le but de 1) être okness 2) écouter au mieux ses clients (écoute active). Il me semble indispensable d’être cohérent avec ce que je suis et qui je suis pour mieux accompagner mes coachés à trouver leur génie. Il me parait évident que pour co-créer une bonne relation coach/coachée la cohérence est l’une des clés à la réussite. Se connaître et être aligner avec qui nous sommes font de nous des Êtres uniques et par conséquent des coachs uniques. Coacher n’est pas chose facile dû (entre autres) aux différents cadres de référencesde chaque individu. Comment voulez-vous que votre client trouve ses solutions, son chemin si vous-même vous ne discernez pas le vôtre ? Il faut être solide, avoir approfondi notre identité et être conscient de notre développement constant afin d’atteindre la cohérence ! A titre personnel, ma cohérence est l’une des forces sur lesquelles je m’appuie le plus, à savoir que je refuse de coacher certains clients si leurs problématiques ne sont pas en cohérence avec la personne que je suis intrinsèquement. Se connaitre c’est accepter que nous sommes imparfaits, que nous avons des limites et que nous nous assumons tel que nous sommes ! Je n’attends pas de moi la perfection, ni me considère comme un modèle mais je crois sincèrement que ma cohérence me vaut beaucoup dans mon bonheur quotidien. Et à partir du moment où je suis heureuse d’être qui je suis, de faire ce que je fais… Tout cela donne du sens et se ressent à chaque instant de ma vie personnelle comme professionnelle. Le bonheur se partage, se communique ! Osez la cohérence, elle vous le rendra bien.

réussite coaching et cohérence Deborah Ambéa

« Le bonheur, c’est quand vos actes sont en accord avec vos paroles» Gandhi (1869-1948)

Références 

Larousse, La cohérence (Ed. 2003) | Nos Pensées, Le traumatisme de la naissance et ses effets (2018) Consulté sur https://nospensees.fr/le-traumatisme-de-la-naissance-et-ses-effets/ | Hal Elrod, Miracle Morning (2012) |